Café littéraire et galerie Dar Cherifa

Le café littéraire et galerie Dar CherifaMr. Abdellatif Ait Ben Abdallah et toute l’équipe de Marrakech Riads, seront heureux de vous inviter au vernissage de l’exposition “Achoura Feu De Joie
de l’artiste Nour Eddine Tilsaghani qui aura lieu le mercredi 12 Septembre 2018 à 19h00
au café littéraire et galerie Dar Cherifa.

Achoura….feux de joie
Exposition Nour Eddine Tilsaghani
Dar Cherifa
Du 12 au 24 septembre 2018

L’Achoura, feux de joie

A l’occasion de son événement “Achoura”, la fondation Dar Bellarj en partenariat avec le café littéraire Dar Cherifa, présente l’exposition de l’artiste photographe réalisateur Nour Eddine Tilsaghani “Achoura feux de joie”. Cette exposition était présentée pour la première fois à Dar Bellarj en 2011 et au château de Tours en France en 2014.

L ‘exposition qui témoigne de l’originalité du concept, comporte des installations artistiques audiovisuelles, des photographies et un film documentaire sur le rituel de la Daqqa.
Plus de trente photographies alternant le moyen et le grand format dressent une galerie des portraits des maîtres de l’art de la Daqqa. Des instantanés qui figent pour notre joie des moments uniques du rituel tel que l’œil de l’artiste a su merveilleusement les capter.
A côté de cette galerie des portraits, les photos de Nour Eddine Tilsaghani  fixent aussi tous les signes qui en amont et en aval accompagnent le rituel : fabrication et achat de la tâarija,l’achat des costumes pour les enfants et les femmes, l’achat des jouets et de fruits secs.
Autant de signes qui disent la fête à leur manière notamment pour  les catégories sociales qui pour rien au monde ne renoncent à cette tradition festive.
Le film documentaire, accompagnant cette exposition, est consacré au rituel de la Daqqa. Il nous entraîne dans la magie de ces moments où tout se joue sur la justesse d’une note. Les images, le cadrage, les angles de prise de vue, la justesse des lumières et du son témoignent d’une grande maîtrise et de la grande complicité que l’artiste, enfant de cette ville, a avec les artistes de la Daqqa. Il filme en complice et non en œil étranger et distant. Les séquences de la Chaâla ajoutent du charme au film qui célèbre les feux de musique et de joie.
Et comme il n’y a jamais deux sans trois, aux photographies et au film, viennent s’ajouter les installations artistiques audiovisuelles centrées autour des trois instruments de la Daqqa : la tâarija, les crotales  et la Tara. Encore sous l’ivresse des photographies et des images du film, les visiteurs de l’exposition pourront écouterles partitions sonores de chaque instrument.
Il importe de signaler que l’artiste Nour Eddine Tilsaghani, a à son actif la réalisation de nombreux courts et moyens métrages, de nombreuses vidéos artistiques ainsi que des expositions au Maroc et à l’étranger. Œuvres qui pour la plupart ont été récompensées. L’artiste participe à exposition à La Fondation Dar Bellarj : « Femme gravée… Tatouage art et tradition » jusqu’au 31 octobre 2018.